La robe vintage des années 20 : une robe qui a marqué son époque

Les années 20 marquent un grand tournant dans la mode et la libération des femmes. Les cheveux se raccourcissent, le maquillage est plus prononcé et les tenues sont plus androgynes. Parmi toutes ces révolutions : la robe vintage a beaucoup fait parler d’elle. Tellement qu’à l’heure actuelle, elle est devenue un intemporel. Mais qu’est-ce qui fait son charme ? Cet article vous dit tout.

Robe des années 20 : une coupe droite pour embrasser son côté masculin

Ce qui caractérise la robe des années 20 dites aussi les années folles, c’est avant sa coupe droite qui rappelle plutôt le vêtement masculin. En effet, si au début des années 1900, la femme était vue comme plantureuse avec des formes à mettre en valeur. Après la guerre, cette dernière s’est libérée de cette image, elle fume en public, porte une coupe garçonne et des pantalons. Le vêtement vintage des années 20 est avant tout un symbole, celui qui rappelle que pendant que les hommes étaient au front, les femmes travaillaient dans les usines. Et cette contribution a favorisé leur émancipation.

Lire également : Bijoux d'occasion : une tendance à la mode

Et dans la tenue, cela se manifeste par des jupes courtes, une poitrine plus menue voire même aplatie pour celles qui ont préféré bander pour gommer les formes généreuses, des bas de soie et des petits talons afin de pouvoir danser sans encombre. Bien qu’elle garde toutes ses caractéristiques, le grand retour de la robe des années 20 dans les catalogues de mode d’aujourd’hui a subi quelques vents de modernité : une coupe qui marque un peu plus la taille et des jupes beaucoup plus courtes pour mettre les jambes encore plus en valeur.

A lire également : Cheveux bouclés, colorés, secs : Trouvez les soins adaptés à votre type de cheveux

Robe vintage des années 20 : des franges et des paillettes pour accentuer le glamour

Outre cette revendication de leur choix vestimentaire, les années folles comme leur nom l’indique sont aussi des années fastesfaire la fête était presque la seule préoccupation. La robe des années 20 se décline alors en robe longue ou en robe de cocktail pour faire sensation à chacune de ses apparitions. Ses couleurs et les motifs appelaient à danser sur du jazz endiablé en faisant virevolter les franges de la jupe.

La robe des années 20 est aussi connue sous le nom de robe Charleston en raison de la danse. Impliquant des mouvements rapides des bras et des jambes, il est clair que le confort est primordial dans la conception de cette robe vintage. C’est pourquoi les tissus fluides comme la mousseline étaient privilégiés. Les plumes et paillettes viennent agrémenter cette robe pour qu’elle capte bien la lumière pendant que la femme foule la piste.

De nos jours, outre les soirées à thèmes Gatsby, la robe Charleston a toujours sa place aux soirées mondaines, sur le tapis rouge pour son côté chic et glamour. En effet, les formes géométriques des années 20 ainsi que les paillettes et les perles restent encore aujourd’hui des motifs très modernes sur des robes. Et le soin apporté aux finitions, à la dentelle apporte cette touche de sophistication au look.

vous pourriez aussi aimer