Comment réussir la rédaction de son CV juriste ?

Vous êtes à la recherche d’un emploi de juriste ? C’est bien. Vous avez sans doute suivi des études juridiques et des formations dans ce cadre pour arriver là. Cependant, les recruteurs ne peuvent mesurer vos réelles compétences sans que vous ne leur mettiez au courant. Pour cela, vous avez le CV. Que vous souhaitiez devenir juriste d’entreprise ou au sein d’un Tribunal, il vous faut fournir un CV percutant. Voici comment faire.

Le profil personnel dans un CV de juriste

Etant donné que le métier de juriste est sacré et très important, vous devez faire très attention à la présentation de votre CV. Puisque votre première attribution est de convaincre et de défendre une cause, cela doit se refléter dans votre CV. Vous devez être apte de convaincre mais cette fois-ci en votre faveur. Votre CV est votre unique chance d’être pris. La rédaction d’un CV de juriste nécessite une mûre réflexion et une bonne rédaction.

A découvrir également : Comment trouver un emploi à Istres ?

Comme dans tout autre CV, le profil personnel du candidat doit être placé en avant, après le titre. Dans cette rubrique, vous allez y inclure votre profil comprenant votre nom, votre prénom, votre adresse, votre adresse email, votre numéro de téléphone, bref toutes les informations qui serviront à votre recruteur de vous contacter rapidement si votre CV l’intéresse.

Si vous tenez donc à être pris pour le poste que vous convoitez, vous ne devez oublier aucun de ces détails. C’est comme votre première présentation mais en version écrite auprès de votre recruteur. Quoi qu’il en soit, quelques lignes suffisent. Vous pouvez également y ajouter les qualités dont vous possédez et qui vous différencient des autres candidats.

Lire également : La location d’espace de coworking pour accélérer la création d’entreprise

La phrase d’accroche

Après le profil s’ensuit la phrase d’accroche. Ici, tous les mots ont une importance capitale. Considérez votre CV comme un acte juridique et que la phrase d’accroche est la seule ligne qui peut tout changer. Pour cela, faites-y donc très attention.

Sur ce, soyez le/la plus précis(e) possible. Inutile d’inventer et d’être trop romantique. Insistez plutôt sur l’intérêt que vous pouvez donner à l’entreprise si vous êtes pris. Parlez-y de votre spécialisation et ajoutez 2 à 3 compétences-clés si vous le voulez.

Vous avez le choix d’insérer votre phrase d’accroche soit après la rubrique du profil, soit à la fin de votre CV. L’objectif reste le même : celui de convaincre le recruteur de vos réels atouts pour sa société.

Les expériences

Dans cette troisième rubrique, vous allez vous pencher sur vos aptitudes personnelles et professionnelles, notamment les expériences que vous pensez mettre en œuvre pour assurer votre mission de juriste. Vous devez donc citer tous les postes que vous avez occupés auparavant et qui se complètent aux tâches de juriste. Mentionnez les dates d’occupation et le nom de l’entreprise si possible suivant l’ordre antichronologique, c’est-à-dire du plus récent au plus ancien.

Il est important que vous ne mentionniez pas les expériences/postes qui n’ont rien à voir avec le poste de juriste. Ces informations ne font que remplir votre CV or tout doit être compris dans une seule page.

Par contre, si votre ancienne mission consistait à un projet particulier, vous pouvez le mentionner si vous pensez que cela peut faire accroître vos points par rapport aux autres.

La formation

Etant donné que vous êtes juriste, vous avez sans doute suivi des formations juridiques pour renforcer vos compétences d’expert en droit. Votre métier requiert un plus grand professionnalisme. Pourquoi ? Tour simplement parce que ce n’est pas tout le monde qui peut devenir juriste.

Pour vérifier et démontrer au recruteur que vous êtes donc digne de ce métier, ne manquez pas de mentionner tous les diplômes et certificats que vous avez obtenus jusqu’ici. Votre recruteur peut très bien s’intéresser à votre formation plutôt qu’à votre profil personnel.

Sur ce, citez vos diplômes et certificats toujours dans un ordre antichronologique. Et accompagnez-les du nom de l’établissement qui vous les a dispensé.

Les activités extra-professionnelles

Même si vous êtes juriste, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas vous intéresser à d’autres choses de la vie. Au contraire, le fait que vous avez entrepris des actions de bénévoles ou des actions humanitaires constituent de réels atouts pour vous démarquer des autres.

Mettez juste en tête que le recruteur recherche quelqu’un de spécial, une personne qui dispose de toutes les qualités d’un juriste mais qui est à la fois polyvalente et ouverte au reste du monde pour assurer sa mission.

Mieux encore, vos chances seront multipliées de 2 si vous avez effectués des activités extra-professionnelles complétant votre profil de juriste comme occuper le poste de conseiller juridique.

Les langues étrangères

Vous ne savez pas quelle opportunité le métier de juriste peut vous faire profiter dans la vie. Si vous souhaitez décrocher un poste de juriste auprès d’une plus grande entreprise ou d’envergure internationale, vous devez mentionner les langues étrangères que vous maîtrisez. C’est important.

Certes, la rubrique des langues étrangères n’est pas obligatoire mais cela peut incroyablement vous aider à décrocher ce job de juriste et ce même si vos expériences sont peu. Maîtriser plus de 2 langues internationales, c’est une qualité que recherchent tous les recruteurs qu’importe le poste attribué.

La mise en page

Pour que votre CV de juriste soit parfaitement convainquant, il faut que vous travailliez également sa mise en page. Vous devez être clair, précis et facile à lire tout en restant élégant et expert. Mais comment faire ?

Eh bien, des règles s’imposent :

  • Une seule page suffit ;
  • N’utilisez que des polices et des caractères lisibles et professionnelles telles que Times New Roman, Arial, ou Cambria avec une taille de 10 à 12 ;
  • Organisez bien les sections/rubriques de façon à mettre en avant les informations les plus importantes ;
  • Utilisez des puces pour lister et des marges et interlignes généreux d’environ 2 cm ;
  • N’employez pas trop de couleurs. Restez neutre en optant pour les nuances de noir et de gris. Trop de couleurs sur votre CV risque d’ennuyer votre recruteur.
  • Et enfin, soignez votre écriture. Ne commettez aucune faute d’orthographe ou de grammaire. Soyez irréprochable en rédaction pour attirer l’attention de votre futur employeur. Si possible, faites plusieurs relectures avant d’envoyer votre CV.

vous pourriez aussi aimer