Bon après midi : comment l’écrire ?

L’orthographe est un sujet de prime importance de nos jours. Avec les tendances à laisser passer certaines erreurs courantes, il est nécessaire de faire un point sur l’expression « bon après midi ». Doit-on préciser bon après-midi ou bonne après midi à l’écrit ? Après midi est-il masculin ou féminin ? Nous vous disons tout ci-dessous dans notre post !

Après midi : masculin ou féminin ?

Il existe parfois un écart entre l’usage écrit et ce que disent les dictionnaires au sujet de certaines expressions françaises. Dans le cas de l’après midi, nous avons décidé, avant de vous répondre de manière plus élaborée, de consulter un dictionnaire afin d’en avoir le cœur net.

A lire aussi : Le jonc de mer : avantage, inconvénient, comment poser ce revêtement

La réponse est sans appel et devrait en décevoir plus d’un, surtout si des paris ont été pris. Le nom commun et substantif « après midi » est ce que l’on appelle amphigame. Cela signifie que ce substantif est autant masculin que féminin. A l’écrit, vous pouvez donc écrire sans risque d’être jugé : « un après midi », « une après midi », « bon après midi » ou « bonne après midi ». 

Impossible, donc, de trancher. D’ailleurs, la question du masculin et du féminin sur le mot après midi n’est pas exclusivement une question d’écrit. A l’oral aussi, on peut entendre distinctement la différence, lorsque l’on souhaite à quelqu’un « un bon après midi » ou « une bonne après midi ». 

A lire également : Le métier de ferrailleur

Ne soyez donc pas choqués si vous vous faites reprendre : le mot « après midi » est très souvent utilisé au masculin. Sa forme au féminin est peut-être, dans l’usage, plus employée dans un contexte de langage plus soutenu, bien que rien ne prouve cela.

« Après midi » : qu’en dit le dictionnaire ?

Le dictionnaire est sans appel et ne tranche pas la question du masculin et du féminin sur le mot « après midi ». Aucun des deux n’est un abus de langage et il convient de féminiser l’expression… au feeling !

Le dictionnaire Larousse, le dictionnaire Le Petit Robert et le CNRTL (Centre national de Ressources textuelles et lexicales) disent tous les trois de concert que le substantif après midi peut se construire autant avec des articles masculins que féminins. Il en va de même pour le choix des adjectifs à employer avec « après midi ».

La littérature vient appuyer ces choix. On trouve le terme « après midi » à la fois au masculin et au féminin, à l’écrit, chez Giono, Flaubert ou encore chez Albert Camus. Les écrivains eux non plus ne sont pas d’accord, sans pour autant en faire une affaire d’Etat. Il est toutefois évident que le masculin du mot « après midi » l’emporte dans la littérature française.

« Après midi » : ce qu’en dit l’Académie française

L’Académie française a son mot à dire dans le vaste débat autour de l’après-midi. Selon les sages, puisque le mot « midi » est masculin, la cohérence voudrait que le mot « après midi » soit également masculin. 

Le substantif est né au début du XVIe siècle et reste encore utilisé de manière courante dans le langage oral ou à l’écrit. Finalement, masculin, ou féminin… Est-il vraiment important de trancher ? La langue française connaît quelques évolutions ces derniers temps, notamment avec l’apparition du pronom personnel « iel », qui possède un genre neutre.

Ce que l’on peut vous dire, c’est que l’appréciation de l’orthographe du mot « après midi » se fait plutôt en fonction du locuteur qui désire l’employer. Rien ne prouve par ailleurs qu’une locutrice (femme) aura plutôt tendance à employer le féminin et qu’un locuteur (homme) préférera le masculin pour parler de son après midi.

Choisir entre un après-midi et une après-midi ?

Si l’on en croit les dictionnaires officiels, chacun est donc libre d’utiliser le substantif « après midi » au féminin ou au masculin, comme bon lui semble.

D’aucuns donnent des conseils fantasques : pour se donner du style, utilisez « une après midi ». Pour insister sur la durée de l’après-midi, utilisez « un après midi ». Le masculin étant en effet plus courant, il est rarement relevé à l’oral ou à l’écrit.

Utiliser le féminin peut être une manière de montrer que vous connaissez l’écrit !

vous pourriez aussi aimer