SCI ou SARL : comment choisir ?

Choisir le statut juridique de son projet entrepreneurial est une étape incontournable de la création d’une entreprise. En effet, ce choix ne doit pas être fait à tout hasard.

Selon l’activité que vous envisagez, le nombre d’associés et le capital nécessaire, plusieurs formes juridiques peuvent correspondre.

Lire également : Comment protéger vos finances grâce à une assurance crédit ?

Parmi celles-ci, on retrouve la SCI et la SARL. Bien que ces deux statuts juridiques soient adaptés aux projets de famille, ils présentent chacun des spécificités.

Lequel de ces deux statuts correspond idéalement à votre projet d’entreprise ? Découvrez dans cet élément tout ce qu’il faut savoir sur une SCI et une SARL.

A voir aussi : Frelon européen : découvrez cet insecte fascinant et méconnu

La SCI : de quoi s’agit-il ?

Acronyme de Société Civile Immobilière, la SCI est un statut juridique qui permet la mise en place et la gestion d’un patrimoine immobilier.

C’est la forme juridique par excellence pour un projet de société dans l’immobilier. En effet, le but d’une SCI n’est pas commercial, mais plutôt civil.

Cela suppose que son activité principale ne peut en principe pas être la recherche du profit. C’est la raison pour laquelle une SCI est imposée au titre de l’impôt sur le revenu (IR). Il existe plusieurs formes de SCI. On distingue entre autres :

  • La SCI de gestion ou de location ;
  • La SCI construction-vente ;
  • La SCI d’attribution ;
  • La SCI familiale.

Quels sont les avantages d’une SCI ?

Le statut de Société Civile Immobilière propose de nombreux avantages. Son plus grand atout est la facilité qu’il offre pour la succession.

En effet, il est possible de créer une sci entre membre d’une même famille comme ses parents, ses grands-parents ou ses frères et sœurs.

En échange à leur participation au capital social, chaque associé détient des parts sociales de la SCI. Chacun pourra ainsi le transmettre à ses héritiers suivant des modalités définies à l’avance.

Outre le fait d’être un excellent outil de transmission du patrimoine, la SCI évite également aux associés de s’acquitter de l’impôt sur les sociétés (IS).

Néanmoins, le régime d’imposition dépendra de la nature de l’activité exercée. Si par exemple des actes de commerce comme une location meublée génèrent plus de 10 pour cent du chiffre d’affaires, la société sera soumise à l’IS.

La SARL : de quoi s’agit-il ?

Par définition, Société à Responsabilité Limitée, la SARL est un statut juridique à caractère commercial. C’est le statut par excellence des sociétés lucratives dont le but est de générer des profits. La SARL est une forme de société qui met un point d’honneur à l’identité des personnes associées.

Ceux-ci doivent se connaître et souhaiter maintenir un contrôle sur les entrées ou sorties en matière de revenu.

En ce sens d’ailleurs, le législateur a pris en compte la familiarité entre les associés en proposant la possibilité de créer une SARL de famille.

Les associés de cette société doivent être liés par des liens de parenté en ligne directe. De même, créer sarl en ligne fait profiter de nombreux avantages.

Quels sont les avantages d’une SARL ?

Qu’il s’agisse d’une SARL classique ou d’une SARL de famille, ce type de statut octroie de nombreux avantages.

D’entrée de jeu, la SARL se distingue par sa capacité d’exercer une activité industrielle, commerciale, agricole ou artisanale. Cependant, elle ne peut être utilisée pour une activité libérale.

D’un autre côté, l’existence de liens familiaux entre les associés apporte une tout autre dimension à la SARL.

Alors que la SARL classique relève de l’impôt sur les sociétés, la SARL familiale permet d’opter pour l’impôt sur le revenu sans limitation de durée. Cette option doit cependant faire l’objet d’une décision prise à l’unanimité des associés.

vous pourriez aussi aimer