Trading : la Société Générale perd 1,26 milliard d’euros et arrête les produits structurés complexes

Le début du mois d’août aura été compliqué pour la célèbre banque du quartier de la Défense. Elle a d’abord annoncé une perte nette de 1,26 milliard d’euros. Ensuite, elle a fait part de son intention de ne plus trader de produits structurés complexes. Enfin, une réorganisation de l’équipe dirigeante et une réduction de ses effectifs ont été annoncées. Une série d’annonces inquiétantes pour les investisseurs, mais qui pourrait renforcer le marché des CFD.

Les particuliers investissent désormais sans les banques classiques

La fragilité de la Société Générale s’explique par plusieurs événements. D’abord, il y a évidemment la crise sanitaire qui a fragilisé les marchés financiers. Résultat, les produits structurés complexes ont subi d’importantes pertes. Cependant, si ce sont ces produits qui souffrent en premier, ce n’est pas un hasard.

A voir aussi : Comment acheter dans une vente aux enchères ?

Effectivement, ce type de produits séduit de moins en moins les particuliers qui investissent. Ils sont nombreux à se tourner vers des plateformes en ligne qui proposent du trading de CFD comme Saxo banque. Cela leur permet de réduire les coûts d’investissement et de placer leur argent dans des produits plus simples et plus lisibles. Les produits complexes étaient donc déjà progressivement délaissés avant l’arrivée du coronavirus.

Une réorganisation de l’équipe dirigeante

Suite à cette débâcle largement commentée dans la presse spécialisée, la Société Générale a décidé de réorganiser son équipe dirigeante. Ce remaniement s’est organisé autour du directeur général, Frédéric Oudéa. Pour cela, deux postes de directeur général délégué ont été supprimés et remplacés par des postes de directeur général adjoint.

A voir aussi : Conseils pour construire un plan de trading gagnant

Une modification subtile de la tête de la banque qui correspond notamment au départ en retraite des deux directeurs généraux délégués, Séverin Cabannes et Philippe Heim. Les directeurs délégués qui restent en place deviendront des adjoints et leurs fonctions seront étendues sur plusieurs domaines. Ainsi, les effectifs de direction ont été réduits et Frédéric Oudéa a resserré les rangs de ses fidèles autour de lui.

Des mesures d’économie annoncées

Face aux très mauvais résultats de la banque, la direction a évidemment annoncé que des mesures d’économie seraient mises en place. Les détails ne sont pas encore connus précisément. Cependant, la diminution du nombre de dirigeants semble déjà représenter un effort dans ce sens.

Néanmoins, les salariés et les clients de la Société Générale ne sont pas dupes : ce ne sont pas les dirigeants qui fourniront les plus gros efforts. Aucune diminution de salaires ou de bonus n’a été annoncée dans ce sens. En revanche, la fermeture frénétique des agences et des distributeurs de billets pourrait s’accélérer encore un peu plus.

vous pourriez aussi aimer