Quel pourcentage de CBD prendre ?

Pour bénéficier de tous les bienfaits du Cannabidiol (CBD), vous devez comprendre son fonctionnement et également l’utiliser de façon optimale. Que vous soyez un débutant dans la consommation du CBD ou alors un utilisateur expérimenté, il est important de bien connaître le meilleur dosage, c’est-à-dire le pourcentage de CBD qui correspond le mieux à votre besoin.

Plusieurs critères entrent en compte dans l’estimation du bon dosage pour ce qui est de la consommation de CBD. Parcourez cet article pour avoir toutes les recommandations des experts afin de profiter au mieux votre CBD.

A lire aussi : Présentation du eliquide Relax !

Bien choisir le dosage de votre CBD

Contrairement à d’autres compléments alimentaires, le CBD ne dispose pas d’un AQR (apport quotidien recommandé) bien défini. Les consommateurs se tournent vers les recommandations des fabricants d’huiles de CBD pour avoir une idée du bon pourcentage à considérer pour la prise de leur CBD.

Toutefois, nous allons vous faire une synthèse des pratiques courantes en matière de dosage de CBD pour vous aider à définir le vôtre de façon optimal.

A découvrir également : Comment enlever les gaz du ventre naturellement ?

Estimation du pourcentage du CBD en fonction du poids

Comme pour la plupart des produits, la quantité de CBD à prendre va augmenter avec le poids de l’individu. Une règle de base que vous pouvez suivre pour déterminer le bon dosage pour votre CBD consiste à prendre de 1 à 6 milligrammes de CBB par tranche de 5 kilogrammes de masse corporelle. Naturellement, la dose à prendre va dépendre des besoins spécifiques de chacun.

Prenons un exemple pour mieux étayer cette règle. Pour une personne de 90 kg, il pourrait démarrer avec un dosage de 20 à 30 milligrammes par jour. Par contre, un dosage journalier initial entre 15 et 25 milligrammes serait davantage indiqué pour un individu de 70 kg.

Démarrez par une petite quantité et augmentez progressivement

Commencez par déterminer votre dosage théorique sur la base de la règle que nous avons présentée plus haut. Par la suite, vous allez prendre cette dose en contrôlant attentivement les résultats sur votre organisme.

pourcentage prendre CBD

Vous pouvez ainsi augmentez graduellement la dose (toujours en étant à l’écoute de votre corps) jusqu’à atteindre le pourcentage de CBD qui vous convient. Il arrive souvent que certaines personnes suivent les recommandations de dosage d’un proche ayant le même poids pour fixer leur dose de CBD.

Cette façon de faire n’est pas du tout la meilleure, vous devez savoir que les organismes sont différents et ne réagissent pas tous de la même manière à la prise d’une substance (médicaments, compléments alimentaires, etc.). Rappelez-vous bien, que ce qui marche pour votre collègue, ne marchera peut-être pas pour vous.

Evaluation de votre dosage en fonction de votre état de santé

La quantité de CBD ne pourra pas être la même dans le cas de symptômes légers ou de symptômes majeurs. Comme nous l’avons déjà évoqué, Leonardo Leinow et Juliana Birnbaum qui sont deux experts du CBD conseillent une approche graduelle et progressive en commençant par des petites doses « micro doses », puis d’enchaîner par des doses moyennes « doses standards » avent de finir par des doses plus consistantes « macro doses ».

Cette méthodologie doit se faire en tenant compte des types de symptômes. L’augmentation du pourcentage de dosage peut se faire de façon hebdomadaire à raison de 0,5 à 20 mg par jour selon le poids jusqu’à atteindre le dosage adéquat.

Présentation du dosage standard de CBD

Le dosage standard correspond à une prise de 10 à 100 mg par jour selon votre poids. Il est recommandé pour combattre la dépression, l’anxiété, la maladie de Crohn, les douleurs et les inflammations, etc. Il est recommandé de prendre des capsules CBD de concentration supérieure à 10%.

Macrodosage : parlons-en !

Il s’agit des dosages qui se situent dans la fourchette de 100 à 800 mg par jour en fonction de la masse corporelle. Ce type de dosage est prescrit pour des pathologies graves comme l’épilepsie, les cancers, etc. Notez qu’il s’agit d’indications théoriques qui ne prennent pas en compte les paramètres que nous avons précédemment évoqués.

vous pourriez aussi aimer