Les applications de contrôle parental pourraient en réalité suivre les parents

Pour assurer la protection des plus jeunes sur Internet, de nombreux parents ont fait le choix d’utiliser des applications de contrôle parental, censées permettre de limiter les risques auxquels peuvent être confrontés leurs enfants sur le net. Pour autant, différentes recherches montrent que ces applications ne sont pas aussi sécurisées qu’elles le laissent entendre, mettant en danger aussi bien les enfants que leurs parents. Une raison de plus d’en apprendre davantage concernant les cybermenaces les plus courantes.

Des applications de contrôle parental sous le radar de Cybernews

Il y a quelques semaines, une étude réalisée par Cybernews s’est intéressée aux applications de contrôle parental et à leur réel intérêt pour la sécurité des enfants, face aux nombreuses menaces en constant développement sur Internet. Cette étude s’est concentrée sur les 10 applications de contrôle parental les plus populaires sur Android, des outils destinés à suivre la navigation d’un enfant ou d’un membre de la famille, afin de le protéger des contenus inappropriés ou dangereux.

A lire aussi : Que peut-on attendre des services professionnels de transport ?

Pour chaque application, chacune ayant été téléchargée plus de 85 millions de fois, l’équipe de l’étude s’est servie de l’outil d’analyse MobSF (Mobile Security Framework) afin d’analyser le niveau de sécurité et de confidentialité de ces différentes applications. Cette analyse a permis de mettre en avant différents points inquiétants concernant leur niveau de sécurité.

Problèmes de confidentialité et de sécurité

Le score de confidentialité obtenu par les différentes applications évaluées s’est avéré être insuffisant pour un certain nombre d’entres elles, 7 applications ayant reçu la note de B, deux ayant récolté la note de C, tandis que l’une de ces applications obtient un F, la plus basse note possible pour ce classement, mettant en avant un risque important en ce qui concerne la confidentialité des utilisateurs de l’application.

A lire en complément : Qui est en couple avec Sophie Marceau ?

Concernant la sécurité de ces applications, de faibles scores ont là encore été observés. Ces scores décevants peuvent s’expliquer du fait de l’utilisation de code tiers pour l’élaboration des applications, pouvant provenir de bibliothèques open source, ou par le fait que certaines fonctionnalités aient pu être développées par des développeurs tiers de manière à diminuer leur coût de développement.

En outre, l’étude a permis de mettre en avant la présence de liens malveillants sur 4 des 10 applications évaluées. Ainsi, même si ces applications ne sont pas directement infectées par des logiciels malveillants, certains des liens qu’elles mettent en avant pourraient mener enfants et parents vers des sites Web pouvant héberger des logiciels malveillants, un point critique en ce qui concerne la sécurité des utilisateurs.

Utilisation de traqueurs tiers

Des suites de l’enquête, l’entreprise Cybernews a également révélé que l’ensemble des applications analysées sont fournies avec des traqueurs tiers, qui permettent de récupérer les données de suivi collectées pour le contrôle parental prévu par l’application. Pour autant, ces données récoltées peuvent par la suite être utilisées à des fins commerciales, en étant vendues à des personnes tierces pour les besoins de campagnes marketing, ou encore utilisées de manière détournée, dans des buts moins clairs et parfois plus inquiétants.

Du fait de ces recherches et de leurs résultats, grand nombre de professionnels déconseillent aujourd’hui l’utilisation de telles applications de contrôle parental, qui ne permettraient pas d’assurer à 100% la sécurité de vos enfants en ligne.

L’importance de se renseigner sur les différents types de cybermenaces

Ainsi, pour assurer la sécurité de vos enfants lors de leur navigation sur Internet, tout autant que la vôtre, la meilleure solution reste aujourd’hui d’améliorer ses connaissances concernant les différents types de cybermenaces qu’il est possible de rencontrer en ligne. Il est du devoir des parents d’effectuer des recherches concernant les techniques les plus couramment utilisées par les cybercriminels lors de leurs attaques, afin de les prévenir, et d’enseigner ces notions de cybersécurité aux plus jeunes, parfois inconscients des risques qui subsistent sur Internet.

Cela commence par la connaissance des informations à masquer sur Internet, en répondant notamment à ces questions : qu’est-ce que mon adresse IP, comment peut-elle être obtenue, et comment peut-elle être utilisée par les pirates informatiques à des fins malveillantes ?

Autre cybermenace importante : il est essentiel de se tenir au fait des techniques de phishing les plus utilisées, pour être en mesure de les repérer et ainsi éviter de tomber dans le piège des cybercriminels. Il en va de la sécurité de toute la famille, des plus jeunes aux plus âgés de la maison !

vous pourriez aussi aimer