Chaudières : que choisir ?

Vous emménagez dans une maison neuve ou vous devez changer votre vieille chaudière ? Voici ce qu’il faut prendre en compte pour faciliter votre choix.

Les chaudières à privilégier

Le choix de la chaudière dépend principalement du combustible choisi et/ou possible pour votre logement (électricité, gaz naturel ou propane, fioul, bois).

A découvrir également : Pose Faux plafond

Or, dorénavant, il faut aussi prendre en compte la nouvelle réglementation thermique 2020 (RT 2020) en vigueur. Elle a pour objectif de réduire l’empreinte carbone des bâtiments. Ainsi, pour tout bâtiment construit à partir de 2021, sa consommation totale en énergie ne devra pas dépasser 100 kWh par m2 ni être supérieure à 12 kWhep par m2 pour le chauffage. En conséquence, installer un chauffage au gaz n’est plus possible et, dès 2022, la chaudière au fioul et au charbon ne sera plus autorisée.

De plus, les logements devront gagner en autonomie et donc produire leur propre source d’énergie renouvelable. On les appelle également des BEPOS (Bâtiments à énergie positive). La chaudière est donc maintenant considérée comme un complément de chauffage.

A lire aussi : Quel revêtement de sol pour ma terrasse ?

Aussi, pour respecter les nouvelles normes, vous pouvez alors privilégier :

  • une chaudière à bois ou granulés de bois,
  • une chaudière hybride,
  • une chaudière électrique.

Vous remarquerez que la chaudière gaz à condensation ne fait pas partie de cette liste, car elle n’est plus considérée comme une installation appropriée.

De manière générale, le choix de l’équipement est dépendant de la géolocalisation du logement et de ses caractéristiques.

La chaudière à bois ou granulés

La chaudière à bois est l’un des modèles les plus écologiques. Le bois, à condition qu’il provienne d’une forêt gérée durablement et qu’il arbore la certification « NF Bois de chauffage », est une énergie renouvelable et revient peu cher. Son seul inconvénient est qu’il doit être stocké et approvisionné régulièrement.

La chaudière hybride

La chaudière hybride fonctionne avec deux énergies. Elle associe une chaudière gaz à condensation et une pompe à chaleur air eau. Selon le modèle que vous choisissez (économique ou écologique), le dispositif sollicite le système le plus performant.

La chaudière électrique

Installation chauffageEnfin, la chaudière la plus répandue est celle fonctionnant à l’électricité. Et pour cause, elle est connue pour réduire la facture d’énergie, est très simple à installer et tous les logements sont reliés au réseau de distribution électrique. Reliée à un thermostat connecté, elle permet de réguler la température du foyer.

Pour plus d’informations concernant les spécificités de chaque chaudière, leurs avantages et inconvénients, vous pouvez consulter ce lien : https://www.hellowatt.fr/chaudiere/.

Le prix d’une chaudière

Le coût d’une chaudière dépend de plusieurs paramètres : des critères énergétiques, de sa puissance, de la taille du logement ou encore des travaux d’évacuation à réaliser. Vous devez également prendre en compte le prix d’installation qui varie selon le professionnel, mais aussi selon le modèle choisi. Les tarifs peuvent aller de 1 000 à 15 000 euros. Demandez plusieurs devis pour sélectionner le service le plus avantageux. Enfin, avant de vous lancer dans l’achat d’une chaudière, prenez aussi en considération son coût d’entretien.

Pour que votre investissement soit d’autant plus rentable, veillez à demander les économies d’énergie que vous pouvez réaliser avec votre chaudière. Vous pouvez notamment vous renseigner sur son rendement, mais aussi sur sa performance énergétique au moyen de l’étiquette énergie (notée de A à G).

Les aides de l’État pour l’installation d’une chaudière

L’État encourageant la transition énergétique, vous pouvez profiter de différentes aides financières et primes énergie selon la chaudière que vous souhaitez installer :

  • Ma Prime Renov’ qui remplace l’ancien Crédit d’Impôt (CITE) ;
  • l’éco prêt à taux zéro (l’éco-PTZ) ;
  • le Chèque Énergie qui est versé directement aux foyers les plus modestes ;
  • la TVA réduite à 5.5 % ;
  • les aides de l’ANAH versées selon des conditions de ressources, dont l’aide « Habiter Mieux Sérénité » ;
  • la prime Coup de pouce chauffage du dispositif des Certificats d’économies d’énergies (CEE) aussi appelée prime à la conversation chaudière ;
  • les aides des collectivités territoriales.

Pour pouvoir bénéficier de certaines aides, il vous sera certainement demandé de faire réaliser votre installation par un artisan chauffagiste labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Celui-ci vous remettra un certificat de conformité pour assurer que l’installation répond aux normes de sécurité en vigueur. Ce certificat sera à remettre aux administrations compétentes.

vous pourriez aussi aimer